Le Chai

Situé dans une église romane du XIIème siècle, le chai du Château d’Epiré offre un cadre unique en France pour la production de vin blanc de qualité.

L’EGLISE

Ce sont les moines cisterciens de l’abbaye Saint Nicolas d’Angers qui  ont fait bâtir cette église à la fin du XIIème siècle. Abandonnée en 1884 suite à la construction de la nouvelle église par la Comtesse de Las Cases, René Bizard l’a rachète au clergé en 1898 et la transforme en cave. pour y vinifier les vins du domaine en 1906.

carte postale de l'église d'Epiré

LE CHAI

chargement du pressoir dans l'église
chargement du pressoir dans l'église

Cette église est l’endroit idéal pour la production de vin. L’épaisseur des murs (près d’un mètre) permet  d’avoir une température stable tout au long de l’année. Il y fait frais l’été et chaud l’hiver ce qui est indispensable pour la vinification et les conservation des vins.

Aussi, la moitié de cette église est enterrée, chose rare à Savennières. En raison de l’affleurement du schiste la plupart les caves sont de plain-pied . Un étage a donc été ajouté pour installer le pressoir. Donc pendant les vendanges, les raisins sont pressés sur ce nouveau niveau, ainsi les jus descendent directement par gravité pour rejoindre les cuves et barriques situés au rez-de-chaussée.

L’ensemble de ces éléments rendent cette cave unique dans le paysage viticole français.

VINIFICATION

Une fois les fermentations terminées, les vins sont vinifiés en fûts (chêne, acacia ou chataignier) pour apporter finesse et complexité, ou dans de petites cuves inox pour préserver les aspects fruités du cépage

Les élevages durent 9 mois conformément à la tradition à Savennières pour une mise en bouteille courant juin.

fûts d'acacia
fûts d'acacia

LE MAITRE DE CHAI

Christophe Onillon, maitre de chai du domaine depuis 1989 est l’âme des vins du Château d’Epiré.  Natif de Savennières, il connait parfaitement le terroir d’Epiré et ce que doit représenter les vins de l’appellation.

Christophe Onillon